Authentification multifactorielle pour rehausser votre cybersécurité. LKB260, l’allié informatique des PME québécoises et fier partenaire Microsoft.

Lorsqu’on pense à la cybersécurité, la première chose qui nous vient à l’esprit est de créer un mot de passe complexe que les cybercriminels ne pourront deviner. Mais un élément que l’on oublie trop souvent pour contrer les cybermenaces est l’authentification multifactorielle. 

Bien que les mots de passe soient essentiels, ils ne sont pas infaillibles. Découvrez ce qui fait de l’authentification à deux facteurs une mesure de sécurité importante. 


QU’EST-CE QUE L’AUTHENTIFICATION MULTIFACTORIELLE ?

L’authentification multifactorielle (A2F) est un élément clé pour assurer votre cybersécurité. Ce processus permet de vérifier l’identité d’un utilisateur et exige plus d’un facteur d’authentification. Lorsqu’elle est activée, vous devez fournir plus d’un renseignement personnel pour vous identifier et avoir accès à vos comptes. Cette mesure ajoute une barrière de sécurité additionnelle sur vos appareils, vos comptes en ligne et vos renseignements personnels. 


POURQUOI EST-IL IMPORTANT D’ACTIVER L’A2F ?

Pour vous offrir la tranquillité d’esprit

Saviez-vous que seulement 1 Canadien sur 3 utilise l’authentification multifactorielle ? En cas de cyberattaques, le fait d’utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes vous rend vulnérable au vol de vos données et de vos renseignements personnels. L’authentification multifactorielle vous donne la tranquillité d’esprit, parce que vous savez qu’en cas d’attaque, vous avez une autre barrière de sécurité pour vous protéger.


Pour vous permettre d’ajouter un élément de sécurité aux mots de passe

Les cybermenaces sont de plus en plus sophistiquées et peuvent même déjouer les gens les plus futés en matière de technologie. En activant l’authentification multifactorielle, vous vous assurez d’avoir un pas d’avance. 

La méthode d’authentification multifactorielle la plus utilisée consiste à jumeler votre mot de passe à un autre facteur d’authentification, tel que des questions de sécurité, l’envoi d’un message SMS à votre téléphone ou d’un courriel à votre adresse de messagerie personnelle. Mais l’idéal est d’utiliser un deuxième facteur d’authentification qui est unique à vous comme un élément biométrique.

Astuce à retenir : l’authentification multifactorielle c’est qui VOUS êtes, ce que VOUS connaissez et ce que VOUS possédez. 


Pour vous aider à demeurer à la fine pointe

En ajoutant l’authentification multifactorielle à votre arsenal, vous avez une deuxième ligne de défense contre les cybercriminels. Les éléments biométriques constituent une forme d’authentification fort pratique puisqu’ils font partie de vous et sont immédiatement accessibles. Il s’agit des caractéristiques corporelles qui vous sont uniques, comme vos empreintes digitales, votre visage ou votre voix. Votre téléphone cellulaire est un bon exemple d’utilisation de la biométrie et de la double authentification. En effet, pour y accéder, vous devez d’abord entrer votre NIP puis vous identifier par un deuxième facteur, soit votre empreinte digitale ou la reconnaissance faciale.


QUAND LES MOTS DE PASSE NE SUFFISENT PLUS

Un outil aussi simple que l’authentification à deux facteurs permet de vous protéger contre 100 % des bots informatiques, 96 % des attaques par hameçonnage et 76 % des attaques ciblées. 

Par exemple, imaginez que vous êtes à un guichet automatique et que vous vous apprêtez à retirer de l’argent de votre compte. Vous insérez d’abord votre carte bancaire : cela constitue votre premier facteur d’authentification. Par conséquent, pour avoir accès à votre compte, vous devez entrer le NIP qui est associé à votre carte de débit : ce qui est votre deuxième facteur d’authentification. Ainsi, votre carte permet de vérifier votre identité et votre NIP ajoute une deuxième barrière de sécurité. 

C’est donc la même méthode à appliquer pour protéger vos données et maximiser la sécurité de vos comptes ou de vos appareils. Du même coup, vous empêcherez les cybercriminels d’y accéder et vous éviterez qu’ils soient en mesure de modifier des informations importantes. 


EN CONCLUSION

Voilà pourquoi le fait d’avoir au moins un deuxième élément d’authentification est utile. En mettant en pratique nos conseils, vous réduisez considérablement le risque qu’un cybercriminel vole vos renseignements personnels. N’attendez pas d’être victime d’une cyberattaque pour activer l’authentification à deux facteurs sur vos comptes et vos appareils ! 

Pour d’autres conseils pour optimiser votre sécurité informatique, contactez-nous ou consultez le www.lkb360.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *